H2C, Heat & Health in Cities - Chaleur et Santé en Ville

 

Année de lancement : 2021
  Année d'achèvement : 2025
Programme :  ANR - Sociétés urbaines, territoires, constructions et mobilité
Nom coordinateur :  Aude Lemonsu

Entité(s) de recherche : 

  • CNRM, Centre national de recherches météorologiques
  • LHEEA, Laboratoire de recherche en hydrodynamique, energétique et environnement atmosphérique
  • UMR Prodig
  • AIRPARIF, service Emissions et Modélisation
  • INST, Institut Paris Région Aménagement Urbain - Région Île-de-France
  • CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
  • IPSL, Institut Pierre-Simon Laplace
  • Santé publique France
 

RÉSUMÉ

Source :   ANR

La prévention des risques liés à la chaleur et à la qualité de l’air est un enjeu de santé publique majeur en ville. Une meilleure compréhension des variations infra-urbaines de l’exposition des habitants à la chaleur et aux polluants atmosphériques en été est nécessaire pour adapter les mesures de prévention et améliorer la pertinence des prévisions météorologiques et de qualité de l’air pour l’évaluation des impacts sur la santé et pour l’aide à la prise de décision.
Améliorer les services climatiques urbains pour soutenir les politiques de prévention des risques liés à la chaleur, avec la région Île-de-France comme cadre d’étude

La recherche en épidémiologie montre des relations à court terme entre température, pollution atmosphérique et santé, avec des impacts particulièrement élevés en conditions extrêmes de canicule. En ville, l’îlot de chaleur urbain (ICU) amplifie les températures élevées. Pourtant, peu d’études épidémiologiques se sont intéressées à son l’influence sur la santé, et la diversité des approches mises en œuvre limite l’interprétation et la transposabilité des résultats.
Bien que l’ICU soit un phénomène largement étudié, une grande complexité subsiste dans la compréhension de sa variabilité spatio-temporelle, au regard des hétérogénéités paysagères et des propriétés de surface dans et autour de la ville. Le mélange turbulent, initié par la rugosité de surface et les contrastes thermiques, modifie la dynamique de la couche limite atmosphérique (ABL) et les circulations atmosphériques locales. Les zones urbaines peuvent ainsi influencer certains phénomènes météorologiques et la distribution des polluants atmosphériques. Peu d’études ont étudié ces interactions complexes et la capacité des modèles à simuler ces effets est peu évaluée, un frein important étant le manque d’observations en milieu urbain.
Une prévision fine des conditions météorologiques et de pollution atmosphérique en ville, et la prise en compte de ces nouvelles connaissances sur l’ICU, le confort thermique et la qualité de l’air (QA) dans les études épidémiologiques, permettraient d’améliorer les mesures de prévention de santé publique et d’anticiper les impacts des conditions de forte chaleur.
Le projet H2C, par une démarche pluri- et interdisciplinaire, vise à combler les lacunes actuelles de ces différents champs de recherche dans le but d’améliorer les services climatiques urbains pour soutenir les politiques de prévention de la chaleur et la prise de décision à court (alertes) et à long terme (planification urbaine).
Cela repose sur plusieurs objectifs scientifiques :

  • Mieux comprendre les impacts des couvertures urbaines sur l’ICU, le confort thermique, la météorologie locale et la QA. Renforcer la synergie entre modélisation et observations multi-sources pour l’étude des phénomènes environnementaux, et pour l’estimation de l’exposition infra-urbaine à la chaleur et aux polluants atmosphériques, et des risques sanitaires associés.
  • Développer des informations utiles à l’action décisionnelle, en termes d’évaluation de l’ICU, de conséquences sur l’exposition extérieure/intérieure, et de prévention des impacts sur la santé.

Le projet H2C adopte la région Île-de-France comme cadre d’étude et regroupe un consortium de huit instituts couvrant des expertises diverses : chercheurs en physique de l’atmosphère, météorologie et climatologie urbaine, et chimie atmosphérique (modélisation numérique et méthodes expérimentales), en sciences et techniques du bâtiment, en épidémiologie, et acteurs institutionnels du monde de l’aménagement urbain, de l’environnement et de la santé.

ACCÈS AUX DOCUMENTS

Accès au site web du projet

Analyse

Localisation
Île-de-France
Domaine thématique
Adaptation
Santé
Secteur
Urbanisme
Milieu
Ville
Type de recherche
Mesures / Observations
Modélisation